Rechercher
  • Gaël CREIGNOU

Virée au bout du monde : Molène

Aujourd’hui, je reprends possession de mon blog pour vous proposer une escapade sur l’île de Molène, au large de la Bretagne. Après le confinement et les effets de la crise sanitaire que nous connaissons tous, j’ai ressenti le besoin d’aller me ressourcer loin de l’agitation ambiante. Pour l’occasion, j’ai voulu partager avec vous mes différentes photographies de cette virée, qui reflètent la magie du lieu, un véritable paradis de sérénité et de tranquillité.

Atteindre Molène nécessite de faire une traversée d’une trentaine de minutes en bateau, depuis la pointe du Finistère (une navette est accessible au Conquet et à Brest). Une fois sur place, j’ai eu la sensation d’être au bout du monde et de me retrouver sur une terre où le temps était suspendu. Entourée par la mer d’Iroise, Molène se distingue dès les premières minutes par son port animé, notamment parce que toute la vie de l’île s’organise autour de celui-ci.

Pendant ma balade, j’ai pu arpenter les ruelles silencieuses du petit bourg, un lieu où les voitures n’ont pas leur place. Entre les plages, les chemins creux et les maisonnettes en pierre, parcourir les 4 kilomètres de tour de l’île a été l’occasion pour moi d’un véritable moment de repos et d’introspection.

Tout au long de mon périple, j’ai également pu observer la faune de l’île et sa multitude d’oiseaux marins et côtiers, sans oublier les nombreux bateaux échoués et abandonnés aux effets du temps.

Si vous en avez l’occasion, en famille, entre amis, ou même en solitaire, n’hésitez pas à faire un tour par l’île de Molène, vous y vivrez des heures de calme et de dépaysement total. Quant à moi, je vous laisse découvrir ce lieu incroyable à travers ces quelques clichés souvenirs.


À très vite.